Le cinéma à la maison, très grand format

Publié le par Erwan Desbois

179169Sauf excuse béton (aller dans une vraie salle de cinéma voir The tree of life ou Le gamin au vélo ; disposer d’un moyen d’enregistrement sur disque dur ou « vieille » cassette vidéo), il est hors de question que ceux d’entre vous qui n’ont pas vu les enivrants Mystères de Lisbonne de Raoul Ruiz lors de leur passage en salles se fixent pour les soirées d’aujourd’hui et de demain un autre programme que de les découvrir sur Arte, de 20h40 à 23h25 à chaque fois. Ceux qui ont déjà goûté une première fois à ce festin de 4h27 ont tout à fait le droit d’en reprendre une part. Pour découvrir en quoi cette version pour la télévision, découpée en six épisodes et donc remontée différemment (et par voie de conséquence plus longue d’une heure) ; mais surtout parce qu’on parle là d’une création magnifique et exquise, et que l’on serait bien bête de se priver de la dégustation renouvelée d’un tel plaisir.

Publié dans séries TV

Commenter cet article