Un filon pas si long

Publié le par Erwan Desbois

Pour conjurer l’apathie qui règne sur les sorties ciné depuis le début de l’année, les distributeurs ont mis la main sur un gisement de fortune : des films passés à Cannes l’an dernier et restés dans les cartons depuis. Le mouvement, initié mercredi dernier avec Boxing gym, concerne cette fois pas moins de quatre longs-métrages. Mais il s’agit là d’une embellie bien éphémère et circonstancielle ; le planning des mercredis à venir est bien loin d’inciter à l’optimisme…

muda-2

Deux de ces œuvres cannoises ont déjà été chroniquées dans ces pages, et à cette occasion considérées comme tout à fait recommandables. Il y a le raffiné et singulier L’étrange affaire Angelica, signé Manoel de Oliveira, et l’expérimental et surtout très, très flippant La casa muda (rebaptisé The silent house selon la pratique typiquement française de « traduire » des titres étrangers par d’autres titres étrangers) – qui sera probablement dans les parages à l’heure de faire mon top 10 de fin d’année. Les deux autres films récupérés dans la remise sont Ha ha ha de Hong Sang-Soo, et Route Irish de Ken Loach. Au vu des avis déjà disponibles, le premier aura probablement droit à son article dédié sur Ciné partout tout le temps ; pour le second, c’est beaucoup moins garanti…

hahaha-1

Publié dans thématiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article